Projet Biosphère-Expérience vie sur Mars

 

Le Loft, Koh Lanta, Nice People, les Colocataires, La Classe, ne sont que des chochottes à côté de ce qu’a été Biosphère 2.
Projet Biosphère-Expérience vie sur Mars biosphere2-1
Biosphere 2 (par opposition à Biosphere 1, c’est-à-dire la Terre elle-même) est un projet financé par un riche milliardaire Texan ayant fait fortune dans le pétrole. En cette fin des années 80, l’idée est très simple : simuler en miniature la biosphère terrestre, créer une enceinte géante artificielle et complètement autonome, une réplique de la Terre au sein de la Terre, avec une atmosphère propre, tous les écosystèmes qu’on peut trouver sur Terre (appelé des “biomes”) en miniature, des animaux, des végétaux (qui produisent l’oxygène) etc…En bref, tout ce qu’il faut pour, par exemple, avoir une base habitable dans l’espace, qui produit sa propre atmosphère et ses propres ressources.
biosphere.2
L’ampleur du projet est impressionnante : 170 000 m3 d’air, 1500 m3 d’eau douce, 3800 m3 d’eau de mer et 17 000 m3 de terre, une forêt pluvieuse tropicale, un océan miniature avec sa vie marine et sa barrière de corail, un désert, une zone semi-désertique, des marais, et une savane.
biosphere-ocean
savannah2
Biosphere 2, situé en Arizona, est désormais le plus grand laboratoire de croissance contrôlée, à l’aide de l’Université de Columbia, mais initialement, le but était de savoir si des hommes étaient capables de survivre dans un environnement clos riche en énergie.

bio-firstteam“Lofteurs up and down/ lofteurs move around”


En septembre 1991, une équipe de 8 chercheurs/docteurs (4 hommes, 4 femmes, vive les mini partouze dans la mini forêt vierge, on voit déjà que le chauve se frotte sur sa collègue de devant) se sont enfermés dans la serre gigantesque pour une mission prévue de 4 ans. Elle n’a finalement duré que de septembre 1991 à septembre 1993. Cette première mission suscita un fort engouement médiatique, comparable à celui du Loft en France. Au début, l’agriculture fonctionna relativement bien, notamment pour les bananes, les patates douces, et les cacahouètes, ce qui apporta une source considérable de nourriture. Mais ça ne suffisait pas à satisfaire la faim des «Biosphériens». Alors ils ont mangé les poules qui servaient à fournir des œufs. Plus aucune poules, donc plus d’œufs, et un seul repas au final. Plus grave, le taux d’oxygène atmosphérique s’est gravement abaissé, atteignant ce qu’on peut trouver à 1200 mètre d’altitude. Un temps trop couvert (qui limite donc la photosynthèse) et une multiplication des bactéries du sol (consommatrices d’oxygène) en est la raison. Quoiqu’il en soit, la majorité des invertébrés et tous les insectes pollinisateurs y passèrent. Sans compter les nombreuses embrouilles (milieu clos + voir les mêmes gueules tout le temps + crever la dalle + personne voulait partouzer au final avec toi le chauve = c’est compréhensible). Biosphere 2 a donc vu son projet décrédibilisé, puisqu’on a dû faire rentrer de l’oxygène et des vivres à l’intérieur du «monde miniature», et que toute l’éléctricité n’a pas été obtenue à partir de panneau solaires. Ce qui est contraire au but « autonome » du projet.
Une deuxième mission n’a duré que 6 mois et a été saboté par des membres de la premières équipe.



Laisser un commentaire

Le Mac vu par un débutant |
Technologie |
Les Nouvelles Technologies |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | PiLiP - BooK
| tisolutions
| HackHouse City